L’Araignée du Plafond

Paroles & musique : Olivier Arnoux
Chant : L’Araignée du Plafond
(Sarah Dominge)

Sur ma toile, je me suis endormie
Un soir des plus banals
Les étoiles filaient 
Dans un ciel fragile 
Comme le couplet d'un chant de mines
Mais soudain le filet s'est fendu
Le voile est tombé sur mes jours
Balayée, renversée, à genoux

J'ai laissé mes repères
Se noyer dans les airs
Où êtes-vous ?

Sur ma toile, je me suis laissé dire
Que j'étais pensionnaire
L'araignée du plafond d'une étrange perle
Aux idées singulières
Je tissais des démences pour elle
Et je l'invitais à s’enfuir
Aussi loin, pour mieux revenir 

Je ne suis pas vipère
Mon venin vous libère
De vos tourments

– Instrumental –

Sans ma toile, je regarde d'en bas
Je m'insinue sans gêne
Dans les veines du fond et je vois s'ébattre,
Ces cœurs vagabonds
Que font-ils, personnages atypiques
Dans ce lieu de mille questions ?
J’aimerais découvrir ce monde

Je ne suis pas l'enfer
Je ne crains pas de plaire
Être parmi vous